Placements financiers

Cette rubrique regroupe les articles qui concernent les placements financiers, c’est à dire les placements ou instruments à valeur pécuniaire. Vous retrouverez les opportunités que ces produits peuvent offrir au travers de sujets divers.

Par Nicolas // Fiscalité, Immobilier, Investissement, Placements financiers

Où regarder pour investir en parts de SCPI ?

Laisser un commentaire

SCPI-8.com est un site qui a été fondé en 2012 par le cabinet de gestion de patrimoine parisien indépendant, Euodia Finance. Vous voulez tout savoir sur les SCPI ? Le site donne accès aux informations complètes sur chacune présentes sur le marché ainsi qu’à leurs sociétés de gestions. Une véritable présentation des SCPI Un accès au site permet déjà d’apercevoir la volonté d’une réelle pédagogie sur les SCPI. La première section s’assure ainsi que l’utilisateur reçoit une explication claire en ce qui concerne la nature des SCPI et des différentes formes qu’ils peuvent prendre (Rendement, Plus-value, Pinel, Malraux/Déficit). Le tout est enfin accompagné de schémas et vidéos qui facilitent la compréhension de leur fonctionnement. S’en suit un classement révélant les huit meilleures SCPI actuelles du marché. Ces-derniers sont rattachés à des fiches descriptives contenant des documents légaux les concernant. Par exemple, selon SCPI-8.com, Corum, fondé en 2002, occupe clairement la tête de ce classement. Il affiche notamment un taux de rendement de 6,45% et de  883 millions d’euros en capitalisation. Ces indicateurs permettent ainsi à ceux désireux d’investir, d’identifier non seulement le type de SCPI (Rendement, Pinel, etc.) qui sied le mieux à leurs profils mais également de reconnaître les Continuer la lecture

Par Nicolas // Fiscalité, Immobilier, Investissement, Placements financiers

Les 3 profils pour investir à 30 ans

Laisser un commentaire

Selon une étude IFOP (publiée en Mai 2017), les 25-35 ans auraient une vision libérée du profil type de l’investisseur, acquérir des biens n’est désormais plus réservé à une certaine élite. Même si 90 % des 25-35 ans souhaiteraient devenir propriétaires, 69% d’entre eux n’ont effectué aucun investissement, tandis que 37% pensent ne pas en avoir les moyens. Malgré les taux bas actuels, cette génération hyperconnectée, soucieuse de son avenir et qui a connu les crises financières et immobilières de ces dernières années, reste de manière générale mal informée sur les investissements à leur portée, et ce en dépit de l’accès à l’information. Pour ceux qui aimeraient se lancer, voici quelques solutions qui s’offrent à vous… Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

Assurance vie : protéger sa famille avec une clause démembrée

Laisser un commentaire

Le placement préféré des Français, l’assurance-vie, est avant tout perçu comme un produit d’épargne. Pour cause, il permet de bénéficier d’une fiscalité très avantageuse et ouvre doit à tout type de support et s’adapte donc aux stratégies patrimoniales de chacun. Cependant, l’assurance-vie est avant tout le moyen le plus simple et le plus efficace d’optimiser une succession. Au-delà de l’abattement sur les successions de 152 500 euros (sur les versements effectués avant 70 ans), la clause bénéficiaire permet une grande souplesse dans la transmission de la somme capitalisée sur le contrat. Les possibilités de la clause bénéficiaire « Mon conjoint, à défaut mes enfants nés ou à naître, par parts égales entre eux, à défaut mes héritiers ». Vous avez peut-être déjà coché cette case sur les conseils d’un banquier ou d’un autre conseillé. Il s’agit de la clause bénéficiaire la plus répandue. Si vous avez souscrit une assurance-vie en nom propre, elle sera clôturée à votre décès et l’argent sera versé au(x) bénéficiaire(s). Cette cause classique signifie que le capital sera versé au conjoint au moment du décès, s’il existe ; qu’en son absence, il sera versé à vos enfants à parts égales (même si vous avez des enfants de plusieurs Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

Utiliser son épargne salariale pour financer un projet immobilier

Laisser un commentaire

Si vous êtes salarié d’une entreprise, il est fort probable que votre société mette à votre disposition certains plans d’ épargne comme le PEE (plan d’épargne entreprise), PEI (interentreprises) ou PERCO (pour la retraite collective). Même si ces plans d’épargne présentent de nombreux avantages, aussi bien au niveau fiscal qu’au niveau de l’abondemment que la société peut faire, ils sont à minima bloqués 5 ans pour le PEE ou le PEI et jusqu’à la retraite pour le PERCO. Mais ces différents plans peuvent être débloqués de manière anticipée pour des travaux dans votre résidence principale ou pour son achat sous réserve de respecter certaines conditions. Cas de déblocage de l’épargne salariale Il est en effet possible de récupérer les fonds de son PEE ou PEI si l’on souhaite acheter sa résidence principale ou pour faire des travaux qui augmentent la surface habitable, comme aménager des combles, augmenter des mètres carrés au sol, ou bien une surélévation. On ne peut par contre pas prétendre à une véranda, un parking, une cave, l’achat d’une résidence secondaire ou d’un terrain. On peut bien évidemment débloquer ses fonds pour l’achat d’une résidence principale ou pour sa construction. Petit bémol pour le PERCO, ce dernier ne Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

ISF et assurance-vie : quels contrats déclarer ?

Laisser un commentaire

Les contrats d’assurance-vie étant exclus de la succession, de nombreux particuliers pensent qu’il en est de même en cas d’ISF. La part entre vrai et faux. Revenus, biens immobiliers, liquidités… Si votre patrimoine net, c’est-à-dire une fois toutes les dettes en cours déduites, atteint le seuil de 1,3 million d’euros au 1er janvier de l’année, vous êtes redevable à l’impôt sur la fortune. Mais pour connaître le montant effectivement taxable, encore faut-il savoir précisément quels biens sont compris ou exonérés d’ISF. Et justement, sur ce point, les contrats d’assurance-vie sont régis par des règles subtiles. Contrats compris dans le calcul de votre ISF Dans plusieurs cas, la valeur de rachat des contrats d’assurance-vie au 1er janvier de l’année doit être déclarée au titre de l’ISF, si votre patrimoine excède au total 1,3 million d’euros. Cette somme correspond au montant dont vous pourriez disposer en cas de sortie anticipée. Elle évolue en fonction d’un certain nombre de critères, notamment de vos versements et des frais prélevés par votre assureur. Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

Investir dans un parking : un placement flexible et rentable

Laisser un commentaire

Trouver un endroit sûr pour garer sa voiture est un véritable casse-tête dans les zones géographiques à forte densité. Cette situation n’est pas près de changer et la demande pour les aires de stationnement sécurisé continue de grimper. De ce fait, il est tout à fait rentable d’investir dans une place de parking. En région parisienne, les prix des parkings ont connu une constante hausse depuis ces 20 dernières années. Les divers sondages effectués sur ce marché ont démontré que malgré la hausse des prix, la promesse de rentabilité locative reste intéressante. Plus de flexibilité Ce type de placement est flexible. C’est définitivement un avantage. L’investisseur peut acheter séparément les garages, les box et les places de parking. Ceux-ci peuvent être totalement indépendants d’une habitation. Le rendement de cet investissement est supérieur à la location classique. Il y a très peu de règles. Par exemple, en cas de non-paiement des loyers, le contrat peut être rompu et l’accès peut être bloqué aux mauvais payeurs. Il y a moins de charges et pratiquement pas de dépenses liées l’entretien. La location des places de parking fonctionne exactement comme celle d’une habitation. Les loyers sont déclarés en tant que revenus fonciers. Le rendement sur Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

Réforme du Livret A : bonne ou mauvaise nouvelle pour l’épargnant ?

Laisser un commentaire

Le gouvernement a fini par toucher au sacro-saint Livret A. Le 9 novembre 2016, le ministre de l’Economie et des Finances Michel Sapin a présenté une réforme du livret d’épargne chouchou des Français. À moins de six mois de l’élection présidentielle, il fallait oser ! C’est que les conditions actuelles l’imposent selon l’exécutif. Comme Michel Sapin l’a expliqué, la formule de calcul de la rémunération du Livret A n’est plus tenable en l’état. Depuis juillet 2004, le taux du livret vedette entièrement défiscalisé est calculé selon deux règles. La première est basée sur la moyenne des taux interbancaires (les taux d’intérêt auxquels les banques se prêtent entre elles) à court terme (Eonia) et à moyen terme (Euribor 3 mois) par rapport à la moyenne de l’évolution des prix à la consommation hors tabac. La seconde équivaut à l’inflation majorée de 0,25 point de pourcentage. La règle la plus avantageuse est retenue. Or, compte tenu de la politique ultra-accommodante de la Banque centrale européenne (BCE), les taux interbancaires sont devenus nuls, voire négatifs. Du coup, même si la hausse des prix est raplapla, c’est la seconde règle qui s’applique. Problème : même faible et en dépit d’une inflation proche de 0%, la majoration de Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

Assurance vie : le « droit de renard » réduit à peau de chagrin

Laisser un commentaire

Pour comprendre la portée de cette jurisprudence, il faut savoir qu’un souscripteur d’un contrat d’assurance vie ou de capitalisation dispose d’un délai de rétraction de 30 jours suivant la signature du contrat. Il lui suffit pour cela d’envoyer dans le temps imparti à l’assureur une demande de résiliation par simple lettre recommandée avec accusé de réception (AR). L’assureur doit rembourser les sommes versées dans les 30 jours qui suivent la réception du recommandé. Si les fonds ne sont pas remboursés au bout de 30 jours, l’assureur devra acquitter un taux d’intérêt égal au taux légal (0,93% depuis le 1er juillet 2016), utilisé pour calculer les pénalités en cas de retard de paiement d’une somme d’argent, majoré de 50%. Le taux est porté à deux fois l’intérêt légal passé un délai de deux mois. Or, l’article L. 132-5-2 du Code des assurances prévoit que l’assuré peut faire jouer sa faculté de renonciation au-delà du délai de 30 jours (mais dans la limite de huit ans), si l’assureur n’a pas respecté les formalités légales d’information lors de la souscription. Avant la conclusion d’un contrat d’assurance vie ou de capitalisation auprès d’une personne physique, la compagnie, mutuelle ou institution de prévoyance qui commercialise le Continuer la lecture

Par Nicolas // Non classé, Placements financiers

Investissement: plus de crédit donné au crowdfunding

Laisser un commentaire

La mesure était très attendue des acteurs français du « financement par la foule », la traduction littérale dans la langue de Molière du « crowdfunding ». Un décret est paru le 30 octobre 2016 au Journal Officiel relevant les seuils du financement participatif dans l’Hexagone. Désormais, le plafond autorisé de prêts sans intérêts consentis par un particulier à un autre particulier ou à une entreprise est porté à 2.000 euros par projet, contre 1.000 euros auparavant. Pour les prêts avec intérêt (ou « crowdlending »), la limite passe de 4.000 à 5.000 euros. Annoncés le 29 mars dernier à l’occasion de la 3ème édition des Assises de la finance participative par Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, ces relèvements peuvent étonner sachant que les plafonds de crowdfunding visent à protéger les investisseurs individuels. Les prêts participatifs (avec ou sans intérêt) ne présentent en effet aucune garantie. En cas de non remboursement des mensualités, l’épargnant n’a plus que ses yeux pour pleurer. Outre les hausses de plafonds pour les particuliers, le décret du 30 octobre porte l’enveloppe maximum des offres mises en ligne sur les plateformes de crowdfunding de 1 million à 2,5 millions d’euros. Mieux : les plateformes, ayant le statut de conseillers en investissement participatif Continuer la lecture

Par Nicolas // Placements financiers

Les frais cachés de l’assurance vie

Laisser un commentaire
Les frais cachés de l’assurance vie

En assurance vie, il faut distinguer les frais affichés et ceux… un peu moins visibles. Au moment de la souscription, dans les conditions générales du contrat, sur les relevés de situation et même quelque fois sur les sites internet des banques, des assureurs ou des courtiers, les frais d’entrée sur les versements, les frais de gestion sur l’encours et les frais d’arbitrage entre les supports d’investissement sont mentionnés noir sur blanc. Le rendement des fonds en euros est toujours exprimé net de frais de gestion. Et les acteurs en ligne ont fait du 0% de frais d’entrée leur marque de fabrique. Voilà pour la partie émergée de l’iceberg. Continuer la lecture

Mon investissement en vin Mon investissement en scpi Mon investissement en stootie
Je me nomme Nicolas Peycru. J'ai la trentaine. Après un magistère de Finance à Paris Dauphine et MBA à la Washington University, j'ai commencé ma vie active dans le conseil en stratégie. Par la suite, je suis retourné à mes premiers amours en devenant conseiller en gestion de patrimoine, puis j'ai créé avec 2 associés mon propre cabinet Euodia Finance. Mon quotidien se résume donc à trouver des solutions d'investissements pertinentes pour mes clients. J'ai voulu au travers de ce blog mettre en avant des idées d'investissements originales (vin, containers, forêt, Floride…) ainsi qu'un bilan de mes propres investissements. Par ailleurs, je propose un bilan patrimonial gratuit et personnalisé à l'ensemble de mes lecteurs.
Google Plus    Twitter