Investir dans des containers, malin?

15 nov. 2018
PAR NICOLAS PEYCRU

Investir dans des containers, de grandes boîtes en métal qui naviguent de mer en mer à perpétuité quelle drôle d’idée. La première fois, où j’ai entendu parler de ce type d’investissement, je pensais qu’on me faisait une mauvaise blague. Comment une boîte de ferraille rouillée pourrait prendre de la valeur? Certes, un artiste d’art contemporain arriverait à m’expliquer que ceci est possible, un financier plus difficilement. Et pourtant…

 

Le marché des containers, un marché vieux d’un demi siècle

Comme souvent, c’est encore un américain, Malcolm McLean qui en attendant une après-midi entière au port de New-York le déchargement et chargement de son camion sur un bateau eu l’idée de construire un container. Rapidement son invention permit de diviser par deux les délais d’acheminement et par 3 les coûts de transport. Quelques chiffres, en 10 ans l’augmentation de la circulation de containers dans le monde c’est 74% et 10% entre 2011 et 2012 selon la société Touax spécialisée dans la gestion de containers. Quel avenir pour les containers? Radieux. La mondialisation des échanges n’a jamais été aussi importante et avec la hausse des carburants, les compagnies maritime misent sur le slow steaming (aller moins vite pour économiser du carburant) impliquant des porte-conteneurs. D’ailleurs, et cocorico le plus gros porte-conteneur est français le Marco-Polo qui appartient à la compagnie CMA CGM.

investissement container

Porte-conteneur Marco-Polo – source CMA CGM

Comment investir dans des containers ?

En réalité les compagnies maritimes ne possèdent qu’une partie de la flotte de containers qu’elles utilisent. En effet, leur métier leur impose d’avoir beaucoup d’immobilisation (le coût exorbitant des bateaux). Donc elles cherchent à diminuer leurs immobilisations dans leur bilan en ayant recours au crédit bail. C’est dans ce cadre que les investisseurs interviennent. Pendant longtemps, investir dans des containers était réservé aux grandes fortunes avec un ticket d’entrée de 1 à 2 millions d’euros. Le principe est simple, acquisition en gros de containers (le prix unitaire actuel tourne autour des 2500 dollars), puis location aux compagnies maritime en passant par des sociétés spécialisées comme Touax. L’investisseur reçoit des loyers puis peut revendre à terme ces containers. La côte de l’occasion est limpide étant donné que le produit est totalement standardisé, seule la peinture varie. Sur du long terme, le prix est inflationniste avec 80% d’acier, 10% de bois et 10% de main d’oeuvre chinoise. Concernant le véhicule d’investissement, actuellement les choses ont évolués, des fonds d’investissement ont créé des FCPR (fonds commun de placement à risque) permettant de réunir des investisseurs avec des tickets nettement moindres avant d’investir ce marché.

Les avantages et inconvénients d’investir dans des containers

Un investissement en container est relativement décoléré de l’environnement économique global avec des performances positives sur les 30 dernières années. On peut le qualifier de produit anti-crise. Par la même occasion, un investissement en container impliquera une faible volatilité (le contrat de location détermine les flux de trésorerie en amont) ainsi qu’une protection contre l’inflation au vue de la constitution structurelle des containers. A l’inverse, un tel investissement entraine deux contraintes fortes : une faible liquidité de l’actif au vu de la taille du marché, et une durée de détention assez longue (en général les contrats de location sont sur 5 ou 10 ans).

J’investis ou pas en container?

Comme à mon accoutumée je vais vous dévoiler si j’investis ou pas dans cet investissement. Au vue de la conjoncture actuelle, les placements en actif tangible me plaisent car j’anticipe une augmentation de l’inflation à moyen terme. La classe d’actif me paraît pertinente, les rendements espérés (7% tout de même) sont intéressants mais deux éléments me bloquent : la durée de détention relativement élevée et surtout le ticket d’entrée à 10 000 euros qui au vu de mon patrimoine global actuel est trop élevé. En tout cas je garde dans un coin de ma tête la possibilité de réaliser ce type d’investissement, je vous en reparlerai donc de temps à autres au vue de l’évolution et des produits de ce marché.

Pas de compte ?

Enregistrez-vous