Investir en art

Investissement en art n’est pas réservé à Bernard Arnault

Investir dans l'artLes oeuvres d’art sont devenues des actifs très prisés depuis quelques années. En effet, avec plus de 30 milliards d’échanges mondiaux par an, les objets d’art sont à présent considérés comme une valeur refuge. Les nouveaux milliardaires chinois commencent même à s’y intéresser, friands de la culture française et de moyens de montrer leur appartenance sociale.

Malgré le fait qu’il soit très volatil à court terme, et peu liquide, cet actif n’est pas corrélé avec les marchés financiers, ce qui est intéressant lors de crises financières telles que celle que la France traverse depuis 2009. L’indice le Mei / Moses Annual All Art connait actuellement une croissance largement supérieure à celle du rendement du Nasdaq. L’art a de nombreux arguments pour plaire, notamment sa fiscalité très avantageuse, sa haute rentabilité, et son côté tangible, beaucoup plus rassurant que des produits financiers. La preuve en est : de 2011 à 2012, les dix enchères les plus importantes ont augmenté de 44 %, selon Bloomberg.

Comment investir dans l’art?

Investir en art avec un budget de 5000 euro

Investir en artL’avantage d’un tel actif est que l’on peut facilement diversifier son patrimoine à n’importe quel budget. Bien évidemment, on ne va pas avoir en sa possession un chef d’oeuvre de Picasso pour investir dans 5000 euro, mais il est possible d’acquérir des oeuvres de type manuscrits anciens, lettres manuscrites autographes, partitions musicales, ou des photographies de grandes signatures telles que Doisneau ou encore Man Ray. Ce sont d’ailleurs les meilleures tendances du marché actuel, et il est intéressant de savoir que les plus values sont exonérées de tout impôt si la revente est inférieure à 5000 euro.

Investir en art avec un budget de 500 000 euro

De nombreux fonds d’investissement en art existent. Malgré la disparition de la moitié des fonds d’investissement en 2009, le marché a repris une bonne croissance à partir de 2011. La plupart des fonds ont un ticket d’entrée assez élevé mais une forte rentabilité. C’est le cas d’un jeune fonds basé au Luxembourg, «Art Collection Fund». Son ticket d’entrée est de 500 000 euro pour une détention de 6 ans, avec la possibilité de la prolonger de 2 ans de plus. Sa politique d’investissement est d’acquérir des oeuvres de divers courants. Ainsi, 65 % des oeuvres proviennent de l’art moderne et de l’art contemporain, et 35 % des arts premiers. Ce fonds donne également une chance aux jeunes artistes, tout en gardant une majeure partie d’oeuvres provenants d’artistes reconnus, afin de garantir une certaine sécurité.

La rentabilité d’un investissement en art

investissement en art

Evolution de la valeur des oeuvres d’art

Un investissement dans l’art peut être très rentable, à partir du moment où il est considéré comme un placement à long terme. En effet, si on conserve son bien plus de 5 ans, il est possible de profiter d’une revalorisation allant jusqu’à 7,5 % par an pour un investissement en direct, et 12 % en moyenne pour les fonds d’investissement ! Il existe par ailleurs une cote afin d’évaluer le prix d’une oeuvre à un moment donné, et une pour son artiste. Le propriétaire pourra alors suivre le cours de son acquisition à tout moment. La première base de données mondiale au niveau des oeuvres d’art est nommée ArtPrice.

En ce qui concerne la fiscalité, elle y est très avantageuse, et c’est en grande partie pour cette raison que les investissements dans les objets d’art ont de plus en plus conquis les français.

Tout d’abord, les oeuvres d’arts sont entièrement exonérées à l’ISF, et sont très facilement transmissibles. Il existe deux régimes d’imposition sur les plus values lors de la revente du bien :

  • La première consiste à taxer à hauteur de 5 % du montant de la vente globale.
  • La seconde est une taxation sur les plus values au même taux que les plus values immobilières, c’est-à-dire 19 % et les 15,5 % de prélèvements sociaux. A la différence des plus values immobilières, le régime d’imposition appliqué au domaine de l’art permet de pratiquer un abattement de 10 % par année de détention. Ainsi, la revente sera nette de fiscalité si l’objet d’art est détenu plus de 12 ans.

Les articles d’investissement malin consacrés à l’investissement en art

 Un premier article consacré aux lettres manuscrites qui ne me paraissent pas être le meilleur placement du marché :

Investir dans les lettres manuscrites, malin?

investissementmalin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon investissement en vin Mon investissement en scpi Mon investissement en stootie
Je me nomme Nicolas Peycru. J'ai la trentaine. Après un magistère de Finance à Paris Dauphine et MBA à la Washington University, j'ai commencé ma vie active dans le conseil en stratégie. Par la suite, je suis retourné à mes premiers amours en devenant conseiller en gestion de patrimoine, puis j'ai créé avec 2 associés mon propre cabinet Euodia Finance. Mon quotidien se résume donc à trouver des solutions d'investissements pertinentes pour mes clients. J'ai voulu au travers de ce blog mettre en avant des idées d'investissements originales (vin, containers, forêt, Floride…) ainsi qu'un bilan de mes propres investissements. Par ailleurs, je propose un bilan patrimonial gratuit et personnalisé à l'ensemble de mes lecteurs.
Google Plus    Twitter