Investir dans un fonds Eurocroissance avec CARDIF, malin ?

16 Nov 2018
PAR NICOLAS PEYCRU

Un gain net de plus de 70% sur le contrat d’assurance vie euro-croissance CARDIF MultiPlusPerpective depuis sa création en avril 2012, vous y croyez ? Et pourtant c’est la performance du fonds Eurocroissance pour les malins qui ont choisi la garantie en capital avec l’échéance la plus longue.

CARDIF, filiale du groupe BNP PARIBAS et acteur mondial de l’assurance, a été le premier à proposer son contrat d’assurance-vie « Euro-croissance ». Véritable nouveau pilier dans ce secteur, ce type de contrat offre une excellente alternative pour les particuliers ne sachant trouver leur bonheur entre le fonds Euros et les unités de compte.

Ses caractéristiques majeures

Cardif fonds Eurocroissance

Une gestion plus dynamique de l’épargne pour plus de performance et la possibilité pour le souscripteur de garantir son capital à l’échéance de son choix (entre 8 et 30 ans).

Comment le contrat Eurocroissance fonctionne ?

Plus l’échéance que vous choisissez est lointaine, plus votre participation au fonds Euro-croissance augmente. Autrement dit, un petit malin pensera : à performance et gestion du fond égales quelle que soit l’échéance, celui qui choisira l’échéance la plus éloignée recevra une plus grosse part de la performance du fonds. Avec ce raisonnement, qu’importe la garantie !  Sachant que l’échéance moyenne de ce contrat est de 12 ans, l’opportunité est à saisir.

CARDIF Eurocroissance

Pour traduire tout cela en chiffre en reprenant le cas ci-dessus, pour un versement de 100 000€ fait au 1er avril 2012, la performance à fin juin 2014 était de :

  • 25,12% pour un choix d’échéance à 12 ans
  • 34,93% pour un choix d’échéance à 20 ans
  • 44,83% pour un choix d’échéance à 30 ans

Difficile d’égaler ces performances sur un contrat traditionnel. De plus, le souscripteur a la possibilité de « cliquer » sa plus-value, c’est à dire de l’inclure à son capital garanti et ainsi de sauvegarder cette plus-value des variations futures.

Quels actifs pour le fonds « Eurocroissance »

Le fonds, lui, est flexible et optimise en permanence l’allocation de ses actifs pour saisir un maximum d’opportunités. Tels les fonds Carmignac Patrimoine, Eurose ou encore M&G Optimal Income, le fonds « Euro-croissance » va adapter son allocation en fonction de l’état des marchés financiers soit en augmentant sa part d’actions en période haussière, soit sa part d’obligations en période baissière. Pour information, au sein de BNP, les mêmes équipes gèrent le fonds euro et eurocroissance mais disposant d’une latitude réglementaire plus forte, ils arrivent à réaliser des performances nettement supérieur.

Au final, je pense que pour un investisseur disposant de temps et d’argent (le montant minimal de souscription est de 25 000 euros) ce produit est pertinent surtout en ayant bien saisi la subtilité de la répartition de la plus-value.

Pas de compte ?

Enregistrez-vous