Investissement immobilier – les fondamentaux pour réussir en 2016

19 Apr 2016
PAR NICOLAS PEYCRU

L’immobilier représente un bon investissement, mais c’est loin de représenter un long fleuve tranquille. Envisagez-vous d’investir dans l’ancien ou dans le neuf ? Il existe des principes que vous ne pouvez ignorer si vous voulez réussir votre placement immobilier en 2016. Pourquoi, comment et où investir ? Je réponds à vos questions.

Pourquoi investir dans l’immobilier en 2016 ?

Portés par des prix en baisse et des taux de crédit au plus bas, les acquéreurs ont relancé le marché de l’immobilier en 2015. Cette tendance se poursuit au deuxième trimestre 2016. Investir dans l’immobilier coûte 31% moins cher aujourd’hui qu’il y a 5 ans.

2016 semble aussi être la bonne année pour investir dans la vente d’une maison individuelle neuve. Au premier trimestre, les ventes des maisons neuves ont augmenté de 15% et devraient encore progresser au deuxième trimestre. Avec des conditions d’accès à la propriété favorables cette année, l’optimisme s’affiche clairement chez les constructeurs.  La réforme tant attendue du Prêt à Taux Zéro (PTZ) depuis le 1er janvier,  fait de 2016 l’année de la primo-accession. Les acheteurs sont nombreux à avoir décalé leur projet prévu fin 2015 pour 2016. De plus, le dispositif Pinel semble convaincre les investisseurs et a été reconduit jusqu’à 2017.

Etapes clés vers un investissement immobilier malin

  • Définissez votre objectif.

Quelle est votre capacité d’emprunt ? Souhaitez-vous défiscaliser, constituer un patrimoine ou une rente complémentaire pour la retraite ? Ce sont autant d’objectifs possibles à déterminer avant l’acquisition. Il est aussi important de connaître votre situation financière et fiscale afin de définir des objectifs réalistes.

  • Choisissez le type de bien.

Pour mieux définir votre projet, pensez au type de bien dans lequel vous souhaitez investir. Neuf ou ancien ? Studio, T2, T3, T4, immeuble, maison individuelle ?

  • Où investir ?

Une question fondamentale dont la réponse dépend de l’objectif fixé. Vous ne pouvez pas investir n’importe où. Si vous avez pour but de défiscaliser en Pinel, faites le choix d’un logement neuf loué en nue-propriété. En raison de l’entretien moindre que demande une location vide, vous pouvez choisir d’investir dans une région éloignée de votre résidence principale. En revanche, si votre but est d’obtenir une rente mensuelle, faites un emprunt minimum et gérez la location vous-même. Dans ce cas, le bien doit être situé non loin de votre domicile car les allers-retours seront nombreux.

Vous pouvez aussi choisir d’investir hors France. Pour connaître les tendances du marché et réaliser le meilleur placement à l’étranger, faites appel à un professionnel de l’immobilier.

Des simulateurs de rentabilité vous permettent aujourd’hui d’améliorer votre investissement immobilier. Pour faire vos calculs, vous devez connaître le prix d’achat, les frais d’acquisition, les taxes afférentes au bien, les dépenses à prendre en charge (assurance, entretien, ascenseur), le montant des remboursements mensuels, celui des loyers potentiels et travaux éventuels.

  • Prospectez, sélectionnez et visitez.

La plupart du temps, la prospection commence sur internet. Une fois votre choix fait, les appels passés auprès des particuliers et agences, vous pouvez commencer les visites. Le professionnel de l’immobilier est aussi souvent un précieux allié qui a la meilleure connaissance du marché et peut vous aider à comparer les offres à partir de critères définis avec lui.

  • Négociez et décidez.

Une phase cruciale où vous devez apprendre à défendre au mieux vos intérêts et à ne pas passer à côté d’une bonne offre d’achat.

Auteur - Nicolas Peycru

Pas de compte ?

Enregistrez-vous