Investir dans un fonds d’investissement en vin, malin ?

16 Nov 2018
PAR NICOLAS PEYCRU

Le vin est un investissement comme les autres. Il profite d’une rentabilité assurée, mais est réservé aux connaisseurs, passionnés et plutôt fortunés. Certaines alternatives existent cependant pour les placements plus modestes, c’est ce que nous allons détailler ici.

Pourquoi investir dans un fonds d’investissement en vin ?

Le placement vin, autrefois réservé aux fins connaisseurs et fortunés, s’est démocratisé et est même devenu un placement privilégié pour les investisseurs en quête de diversification de leur portefeuille. Cette tendance est largement due aux gestionnaires qui ont développé des offres vers ces placements.

Pour profiter de cet or rouge, il est nécessaire de se constituer une cave. C’est accessible à tous mais tout le monde ne possède pas les connaissances requises, le temps à y consacrer, et le lieu pour les stocker. C’est ainsi que divers types d’investissements collectifs ont vu le jour.

C’est un investissement différent, un investissement plaisir permettant en plus la diversification.

Investir dans un fonds d’investissement en vin

La cave patrimoniale : Vous pouvez constituer votre cave comme vous le voulez, en déléguant la gestion, le stockage et la revente à un professionnel du secteur. De nombreux sites internet proposent ce type de prestation et leurs offres sont quasiment les mêmes. Ceci a cependant un coût, des droits d’entrée à environ 5%, des frais annuels correspondant au stockage bien souvent de 3%, ces frais peuvent également être fixés au nombre de caisses entreposées. Certains sites prennent également une commission sur vos bénéfices réalisés.

Les fonds d’investissement en vin : Ticket d’entrée plus élevé (minimum 30 000 €) mais l’investisseur ici ne s’occupe de rien. Le gestionnaire de ce fonds va gérer les achats, le stockage, la revente, et le partage des parts. La valorisation de certains de ces fonds ne sont cependant pas très clairs. Ce type d’investissement collectif est 3 fois moins accessible, de par son prix, que la cave patrimoniale.

Le groupement foncier viticole (GVF): Des SCI récoltent le capital de petits épargnants et procèdent à l’achat de parcelles viticoles. Un viticulteur se chargera d’exploiter ces vignes jusqu’à échéance du bail. Chaque année vous percevrez des loyers, parfois en bouteilles, et à terme une partie sur la cession du terrain. Ce type d’investissement collectif est plus rare à trouver et n’offre pas spécialement de rendement très élevé (3% de moyenne).

Pas de compte ?

Enregistrez-vous