SCPI : les meilleurs âges pour investir dans la pierre papier

06 oct. 2016
PAR NICOLAS PEYCRU

Investir en SCPI est souvent un choix que l’on fait pour diversifier son patrimoine et pour placer, soit en attendant d’acheter, soit lorsqu’on a acheté dans un objectif d’alléger sa fiscalité. Age par âge, nous avons dressé une stratégie patrimoniale type qui vous permettra d’envisager ce type d’investissement en fonction de votre parcours.

 

Avant 30 ans :

 

L’immobilier est le meilleur moyen d’avoir un patrimoine conséquent à terme (voir les explications de Chritophe Chaillet dans l’article de Challenges). En entrant dans la vie active, on peut préparer un achat immobilier en investissant d’abord dans la pierre papier. Avantage : vous achetez les parts d’une Société Coopérative de Placement Immobilier qui gère pour vous un patrimoine immobilier diversifié et rémunérateur. Ainsi vous placez immédiatement dans la pierre avec tous les avantages (stabilité du marché, avec un rendement très correct), mais sans les inconvénients (gestion du bien, gestion locative, etc.).

 

De 30 à 50 ans :

 

Cette période est celle où une grande partie des foyers choisissent d’acheter un bien immobilier. Actuellement l’achat d’une maison principale se fait avec un apport limité et les banques prêtent à des taux très attractifs, à peine supérieurs à 1,50 %. Dans ces conditions, mieux vaut acquérir un bien en limitant l’apport initial, quitte à consentir un plus grand endettement… Cela vous permettra de compléter progressivement votre patrimoine et d’aller au maximum de votre capacité d’endettement. Acquérir en SCPI à crédit est une excellente manière de diversifier votre patrimoine. C’est possible d’ailleurs en bénéficiant d’un crédit à partir de 70 000 euros.

 

Au-delà de 50 ans

 

A partir de 50 ans, surtout si les enfants ont quitté le nid, l’enjeu principal est d’alléger son patrimoine. En effet, la fiscalité grimpe en flèche pour de nombreux épargnants. C’est pourquoi, un grand nombre de personnes vont chercher à diversifier leur patrimoine vers des solutions moins lourdes fiscalement : notamment l’assurance-vie. On peut alors loger des SCPI dans un contrat d’assurance-vie pour bénéficier d’une fiscalité réduite. Les revenus sont enfermés pendant huit ans dans le contrat, puis à partir de 4 600 euros d’intérêts par an, la fiscalité est de 7,5 %. Autant dire que cette solution est bien plus intéressante par rapport à la fiscalité applicable aux propriétaires bailleurs !

 

Alors investissez malin : placez dans les SCPI à tout âge !

Auteur – Nicolas Peycru

Pas de compte ?

Enregistrez-vous