Ouvrir une assurance-vie après 70 ans, malin ?

19 May 2016
PAR NICOLAS PEYCRU

En matière de transmission de patrimoine, l’assurance-vie reste un placement privilégié en France. Contrairement à certaines idées reçues, ouvrir un nouveau contrat après 70 ans présente un réel intérêt malgré le changement de fiscalité.

Fiscalité des contrats d’assurance vie après 70 ans

La fiscalité des contrats d’assurance-vie change au 70ème anniversaire de l’assuré. En effet, si les intérêts produits sont totalement exonérés dans l’assiette successorale (ce qui est loin d’être négligeable), le bénéficiaire du contrat à son dénouement doit s’acquitter de l’impôt sur la succession sur les primes versées après cette date, au-delà d’un abattement de 30 500€.

Ces droits de succession peuvent être plus ou moins importants selon le lien de parenté du souscripteur et du bénéficiaire, allant de 5 à 60% !

A contrario, les primes versées avant 70 ans bénéficient d’un régime fiscal plus intéressant puisque l’abattement est de 152 500€ par bénéficiaire puis elles sont soumises à un prélèvement de 20% jusqu’à 700 000 euros.

Aujourd’hui à 70 ans, même si on n’est plus tout jeune, on n’est pas encore très vieux. Les progrès de la science ayant fait énormément pour l’allongement de l’espérance de vie, en France un homme peut espérer vivre jusqu’à 85 ans, une femme jusqu’à 88 ans. Plutôt intéressant quand on ouvre un contrat après 70 ans et qu’on sait que les intérêts ne sont pas taxables n’est-ce pas ?

Exemple d’ouverture d’un contrat après 70 ans

Voici un petit exemple pour illustrer mon propos :

Mme X a 70 ans, elle ouvre un contrat d’assurance-vie de 100 000€ qui capitalise à 3% par an pendant 18 ans. A son décès, la valeur de son contrat sera de 170 243€. Les 70 243€ de plus-values seront totalement exonérés d’impôts lors de la succession.

Ici, la part taxable ne représente donc que 100 000 – 30 500 = 69 500€.

- Si le bénéficiaire est taxé à 30%, les droits de succession se monteront à 20 850€.

- Si cet argent étant placé en dehors d’un contrat d’assurance-vie, la totalité de cette somme serait soumise aux droits de succession soit 51 073€ d’impôts. CQFD.

Alors, faut-il ouvrir un contrat d’assurance vie après 70 ans ?

En conclusion, la fiscalité appliquée aux contrats d’assurance-vie étant différente selon votre âge au moment du versement des primes, si vous êtes un heureux septuagénaire, il serait préférable d’ouvrir un nouveau contrat d’assurance vie.

Auteur – Nicolas Peycru

Pas de compte ?

Enregistrez-vous