Investir pour sa retraite, malin?

16 Nov 2018
PAR NICOLAS PEYCRU

Dans un rapport fait par la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (Cnav) en 2015, il y aurait plus de Français qui partent en retraite plus tard.  Les salariés ont quitté la vie active l’an dernier en moyenne à 62 ans et 5 mois, selon les statistiques publiées le 13 avril. Pourtant, plus de 30% des assurés ont bénéficié d’un départ anticipé. L’âge moyen de départ du régime général était 62,4 ans. De plus, la pension moyenne continue de grimper à 1,112 euros pour les nouveaux retraités

Malgré la pension, beaucoup de retraités investissent dans des plans retraites pendant leur vie active afin de percevoir de meilleurs revenus une fois leur passage à la retraite. Pour 61% de la population, investir pour la retraite demeure une préoccupation majeure. Ces investissements sont dus à un sentiment de déficit de ressources suffisantes pour vivre correctement après la vie active. Seuls 43% des moins de 35 ans estiment avoir les ressources suffisantes pour s’assurer une bonne retraite. Dans cette logique, les jeunes de moins de 35 ans investissent régulièrement dans un produit spécifique pour la retraite. Les plus de 50 ans favorisent un recul de l’âge légal de départ à la retraite afin de maintenir à l’avenir le montant des retraites. Pour faciliter leur passage à la retraite, le moins de 35 ans estiment qu’ils vont épargner davantage durant l’année 2016. Les placements de précaution seront privilégiés par 38% des français et des produits d’épargne permettant de financer l’achat d’un bien immobilier par 35%.

Les choix d’investissement

Pour vous aider à avoir un meilleur revenu durant votre retraite, il existe plusieurs produits de placement qui possèdent de bons rendements dépendant de votre portefeuille d’investissement.

  • L’assurance vie

L’assurance vie est le plan épargne préférer des Français en matière d’épargne retraite. 39% des actifs investissent dans ce produit. Ce placement permet de se constituer au gré des versements libres une épargne récupérable au choix sous la forme d’un capital, de rachats programmés ou de rentes viagères peu imposés. L’avantage de l’assurance vie est qu’il est facile d’accès, peut être collecté à tout moment et est fiscalement allégée. Il ne possède pratiquement pas de risques : les fonds en euros sont garantis et les unités de compte sont sujettes aux fluctuations du marché où elles sont placées.

  • Les livrets bancaires

Les livrets bancaires sont en deuxième dans le choix du placement. Ce placement permet de se constituer une épargne convenable lors de la retraite. Toutefois, peu rémunérateur avec un taux aux alentours de 0,75% et qui continue à descendre au fil des années va sans doute attirer de moins en moins les Français.

  • Le Perp

Le Perp est un mécanisme de plan d’épargne retraite qui est alimenté par des versements libres ou programmés jusqu’à sa retraite, date où il est converti en rentes viagères imposables sur la base du capital cumulé et de l’espérance de vie de l’assuré. Possédant un rendement de 2% en moyenne pour la partie investie sur un fonds en euros, le Perp offre une réduction d’impôt au moment de la souscription et un revenu garantie à vie à la sortie. En plus de cet avantage, le Perp permet d’optimiser la rente sur le long terme pouvant ainsi atteindre un capital à hauteur de 20% à 100% pour les retraités qui achètent leur premier logement. Cependant, le Perp impose des frais d’entrée sur différents services. Par contre, les risques sont limités à l’approche de l’échéance et le Perp offre une réduction de fiscalité lors de chaque cotisation.

  • Investissement immobilier

Le principe de l’investissement immobilier est de faire un bon rendement annuel brut de l’ancien entre 2% et 4% en région parisienne et de 3% à 8% en province. Le processus est d’acheter un bien immobilier  (neuf ou ancien) destiné à la location ce qui permet d’empocher des revenus réguliers, les loyers étant réactualisés en fonction de l’IRL (indice de revalorisation des loyers). Le financement d’un investissement à crédit permet à l’investisseur de choisir son immobilier locatif et de générer une rente mensuel et en même temps d’une réduction d’impôt. Plus la surface est petite meilleur est le rendement. L’inconvénient est la conservation de l’investissement sur le long terme, mais la souscription à une SCPI permet de déléguer la gestion à un gestionnaire de patrimoine qui s’occupera de gérer le logement à votre place.

  • Investir dans la bourse

Une nouvelle tendance pourrait émerger auprès des moins de 35 ans avec l’investissement en action. Cependant, les risques encourus sont conséquents et seulement 4% des moins de 35 ans considèrent que les actions représentent le meilleur produit d’épargne. Ayant un rendement surperformant de 5% par rapport aux autres placements, c’est le type de produit avec le meilleur rendement. Néanmoins, le manque de connaissance pour ce type de placement le met en mauvaise position car l’épargne se fait sur une longue durée avec un certain nombre de risques.

Au final, investir pour sa retraite avant 60 ans est malin. Cela vous permet de bénéficier de la bonne retraite avec des rendements intéressants. Pour profiter d’une retraite bien méritée pensez malin et investissez pour votre retraite.

Pas de compte ?

Enregistrez-vous