LES ARTICLES SUR LES Placements en Or

Investir dans des lingots d’or, malin ?

LIRE

Investir en or en 2013, malin ?

LIRE

Le trading de l'or en Bourse

LIRE

Investir dans l'or: Voici les règles de son fonctionnement

LIRE
VOIR TOUS LES ARTICLES

Investir dans l’or, toujours une bonne idée

Peut-on comparer l’or au pétrole, au blé ou encore à un quelconque investissement ? Difficile de catégoriser le métal jaune… Les matières premières telles que le pétrole, certains gaz naturels ou encore des denrées comme le blé ou le maïs, ont pour particularité d’être consommées ou détruites lors de leur transformation en produits finis. Ce n’est pas la cas de l’or. L’or n’est pas non plus un investissement à proprement parler, puisque le principe même d’un investissement est de produire un rendement.

Cependant, selon un sondage IFOP datant de décembre 2012, l’or est le placement préféré de 13% des français. L’or occupe donc la quatrième position derrière l’immobilier, le livret A et l’assurance vie mais devant les obligations et actions.

Une seule explication : l’or rassure face à l’incertitude des dettes souveraines ou de l’inflation future. Suite à l’abandon de la parité dollar/or en 1971 et surtout depuis le début des années 2000, les investisseurs, inquiets pour leurs économies ainsi que pour leur pouvoir d’achat voient l’or comme LA valeur refuge par excellence. On peut donc voir l’or comme un outil d’épargne, et non un investissement. En effet, si l’or ne distribue aucun rendement, il peut offrir de belle plus-values à long terme.

En ces temps d’incertitude économique, de nombreux spécialistes voient l’année 2013 comme l’Année de l’or et prévoient de nouveaux records pour le métal jaune. Répondant à une logique d’offre/demande, plus l’or se fait rare, plus sa valeur augmente. La demande pour le métal précieux, toujours aussi forte en Inde et ne cessant d’augmenter en Chine, devrait confirmer cette tendance en 2013.

Comment investir dans l’or ?
Investir dans l’or en direct
Si vous souhaitez acquérir du métal jaune, deux options s’offrent à vous. La première solution consiste à acheter de l’or physique, c’est à dire des lingots ou des pièces. Pour ce faire, vous pouvez passer directement par votre banque, qui vous prendra entre 2% et 4% de commission d’achat. Votre banque vous proposera également un service de stockage. En d’autres termes elle vous offre la possibilité de louer un coffre pour y garder de l’or : pas besoin de le garder sous votre matelas ! La deuxième solution lorsque vous décidez d’investir dans l’or physique est de passer par un bureau de change ou un numismate, où pièces et lingots sont à la disposition du client. Les commissions sont certes moins élevées et négociables suivant les quantités commandées, mais les prix ne sont pas toujours justes. Le poids d’un lingot classique est 1 kilogramme, ce qui équivaut à environ 39 000 euros actuellement. Mais il est également possible de trouver des lingots de différente taille, afin de correspondre au mieux au budget des investisseurs. Le plus petit est alors de 10 grammes, et le plus grand 10 kilogrammes !

Attention cependant, s’il est plus pratique d’acheter des Napoléons que des lingots, les pièces possèdent une valeur additionnelle liée à leur rareté et valeur numéraire. Elles ne sont donc pas en corrélation parfaite avec le cours de l’or. L’or physique ou or « métal » est bien le seul rempart contre l’inflation et à ce titre la seule véritable valeur refuge.

Investir dans l’or au travers d’un fond d’investissement
La seconde solution, est l’investissement dans « l’or papier ». Dans ce cas-ci, vous n’achetez pas « physiquement » des lingots ou même des pièces mais plutôt un certificat qui réplique le cours de l’or tel un « tracker », à travers un fond d’investissement ou encore des titres sur mines par exemple. Le principe de ces « trackers » est simple, c’est un index qui répliquera le cours de l’or. Très pratique si vous ne voulez pas louer de coffre, pas besoin de garder votre or physiquement. En revanche, le fonctionnement de ce mode d’investissement se rapproche d’avantage de celui d’une simple action. Vous endossez beaucoup plus de risques : faillite de l’émetteur, volatilité des cours…L’or papier ne peut en aucun cas être considéré comme une valeur refuge.

Investir dans l’or ou les autres métaux précieux ?

L’or est certes la valeur refuge par excellence, cependant il existe d’autre métaux précieux considérés comme « sûrs » par les investisseurs. L’argent, le palladium, le platine, ou encore le cuivre, sont des métaux précieux pouvant devenir avantageux et profitables. Les récents vols de câbles SNCF en cuivre confirment l’attrait porté à ces métaux précieux. Voyons ensemble l’évolution des cours de certains de ces métaux depuis 2006.

L’argent : Le 6 janvier 2006, le cours de l’argent pointait à 9.08 $/0z. Le 25 janvier 2013 il atteint les 31.44$/Oz, soit une augmentation de plus de 346% en 7 ans.
Le palladium quant à lui tournait autour des 267$/Oz à la même date, et à 736$/Oz le 25 janvier 2013, soit 275% d’augmentation sur la même période.
Le cuivre quant à lui, pointait le 25 janvier dernier aux alentours des 8059.5$/t et a plus que doublé depuis 2006.
L’or : A titre de comparaison, la valeur de l’or a pris près de 500% depuis son taux le plus bas: 350$/Oz en 2003, 1650$/Oz en janvier 2013.
Tous ces métaux peuvent donc être considérés comme des valeurs dites « refuges ». Cependant, s’il est possible d’investir dans ces métaux précieux « physiquement », il est plus difficile de les stocker pour certains ! En effet, il est aisé de conserver 5000€ d’or…Stocker 5000€ de cuivre ou même de palladium devient rapidement beaucoup plus cher et compliqué ! C’est donc pour cela que les investisseurs se dirigeront d’avantage vers des métaux « papiers » lorsqu’il ne s’agira pas d’or ou d’argent.

En considérant les risques liés à l’investissement Papier cités plus haut (faillite de l’émetteur, volatilité des cours), il est évident que l’or physique reste l’unique valeur refuge résistant à l’inflation et aux crises boursières.

La rentabilité d’un investissement en or

Comme nous l’expliquions auparavant, l’investissement en or n’est pas un investissement comme les autres puisque ce placement ne vous distribuera pas de rendements à proprement parler. L’investisseur s’intéressera donc à la valeur nominative du capital investi et donc au cours même de l’or. N’ayez crainte, un rapide coup d’œil au graphe ci-contre vous rassurera tout de suite…L’or s’est apprécié de près de 500% depuis 2003 dont 10% en 2012 ! L’or, meilleur arme contre l’inflation s’il est gardé à long terme offre donc la possibilité de réaliser de fortes plus-values à la revente. Vous en doutez encore ? Voici un exemple qui finira par vous convaincre… Si vous achetiez un kilo d’or le 2 janvier 2009 pour 19 800€, vous auriez pu le revendre ce  mercredi 30 janvier 2013, pour la modique somme de 39 200€ et réaliser ainsi une plus-value de 19 400€, soit 97.9% de votre investissement initial ! Sans compter que la fiscalité s’appliquant à ce type de plus-values, est très intéressante.

Si l’or est bien une protection efficace contre les cracks boursiers, inflation et autres aléas du marché, n’oubliez pas que la meilleur des protections reste la diversification de votre portefeuille. Il est vrai que les tendances et les prévisions pour 2013 sont à la hausse en ce qui concerne les cours des métaux précieux et plus particulièrement de l’or. Cependant, n’oublions pas qu’en cas de chute du prix des métaux précieux, vous subiriez une dévalorisation de votre capital. Votre capital n’est en aucun cas garanti et nul ne peut prévoir avec certitude les évolutions futures des cotations de l’or.

Vous êtes à un clic d’un investissement malin !
POSEZ-MOI VOTRE QUESTION PATRIMONIALE

Pas de compte ?

Enregistrez-vous