Investir dans l’art, malin ?

15 Nov 2018
PAR NICOLAS PEYCRU

De la même manière qu’aimer l’art n’est pas réservé aux personnes les plus fortunées, investir dans des oeuvres d’artn’est pas réservé à une élite financière. Cependant, il est important de prendre en compte les spécificités du marché de l’art pour réussir un investissement intéressant et rentable sur le futur.

Investir dans des oeuvres d’art avec un petit budget

Il est tout à fait possible d’investir dans des objets d’art pour un faible budget. Comment cela est-ce possible ? Tout d’abord, l’art ne se résume pas aux toiles de maîtres de Picasso ou Van Gogh qui se chiffrent à des millions d’euros. Il existe des produits d’art dont la valeur d’achat est tout à fait accessible à tous et qui se révèlent tout à fait rentables : c’est le cas par exemple de lithographies, de sérigraphies, de gravures ou de porte-folios qui sont financièrement très accessibles. Ces oeuvres sont très rentables à partir du moment où vous investissez sur les bonnes : leur valeur peut ainsi être multipliée par 4 ou 5 en quelques années. Il est très important d’avoir une bonne connaissance du marché de l’art pour réaliser ce type d’affaires.

Investir dans l’art avec 500 euros, c’est possible?

Il est possible d’acquérir un objet d’art pour des montants proches de 500 euros. Ces investissements, bien que relativement risqués sur un marché très spécifique et si spéculatif que celui de l’art, sont donc ouverts à tous. Il existe certains comportements à adopter pour minimiser le risque. Avant tout, il est primordial de privilégier un investissement dans une oeuvre phare d’un petit artiste que dans un produit minime d’un artiste phare. En effet, ce qui fait la valeur sur le marché de l’art est la rareté, c’est donc elle qui faut rechercher avant tout.

La fiscalité d’un investissement dans l’art

A long terme, investir dans l’art se révèle encore plus intéressant lorsque l’on prend en compte la fiscalité qui s’applique à ce type d’investissement. En 2012, l’Assemblée Nationale a refusé d’inclure la possession d’oeuvres d’art d’une valeur supérieure à 50 000 euros dans le calcul de l’impôt sur la fortune. C’est ainsi davantage sur l’ISF que la fiscalité sur les investissements dans les oeuvres d’art est intéressante. Cependant, même pour les bas revenus, investir dans une oeuvre peut s’avérer intéressant grâce à des allègements d’impôts sur la transmission de patrimoine par exemple.

J’investis dans une oeuvre ou pas?

investir tableau art moderne

Au final, le marché de l’art a toujours permis de se constituer des fortunes. Une règle d’or, comme d’ailleurs dans beaucoup de domaines, l’expertise et le réseau sont rois. Je pense qu’il est pertinent d’investir dans l’art aussi bien pour le côté diversification que le côté acyclique. La vraie contrainte est de trouver l’artiste ou au moins un intermédiaire digne de confiance. J’ai commencé rapidement à regarder ce que l’on pouvait trouver sur le net, pas encore convaincu à 100%, on verra donc dans les mois à venir. Au final, investir dans l’art n’est pas réservé uniquement aux plus grandes fortunes : cela concerne tous les budgets. Il est donc tout à fait possible d’allier passion de l’art et investissements rentables dans le domaine sans être millionnaire !

Pas de compte ?

Enregistrez-vous