Par Nicolas // Actifs tangibles, Art, Investissement

Investir dans l’art: 4 conseils à suivre afin de contrer l’imprévisible

Laisser un commentaire

 

Investir dans l'art

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Investir dans l’art est, certes potentiellement lucratif, mais peut également devenir très complexe et imprévisible. Si faire l’acquisition de l’oeuvre d’un artiste, jeune et prometteur peut sembler être une bonne initiative à long terme, la réalité est toute autre. En effet, il est difficile d’en anticiper correctement le rendement. Tirer la bonne pioche revient presque à gagner au loto. La dure réalité étant que la plupart des oeuvres ne seront probablement pas fortement valorisées.

 

Investir dans l’art : une valorisation imprévisible

Bien évidemment nous avons plusieurs grandes exceptions. Parmi les exemples les plus drastiques, nous avons le “Salvator Mundi” de Léonard de Vinci. Cette peinture a été vendue à 450,3 millions de dollars chez Christie’s à New-York en Novembre 2017. La version originale des “femmes d’Alger” de Pablo Picasso, fut adjugée à 179,4 millions en mai 2015. De la même trempe, les oeuvres de Francis Bacon et Basquiet, qui se vendaient à quelques centaines d’euros durant les années soixante, valent désormais plusieurs millions de dollars.

Dans ce contexte, le marché de l’art est similaire à celui de la Bourse. Les prix peuvent en effet baisser ou monter. Les fluctuations relatives peuvent être drastiques. Une oeuvre d’art n’a pas de valeur intrinsèque. Sa valeur est déterminée en fonction de ce que l’acheteur est disposé à payer le jour-même.

 

Investir dans l’art : 4 conseils à suivre afin de contrer l’imprévisible

Ces considérations prises en compte, il faut se rappeler qu’investir dans l’art demeure néanmoins profitable. Sa fiscalité en France est après tout très douce. En outre, malgré une valorisation volatile, il existe plusieurs éléments qui rendent une oeuvre d’art objectivement précieuse. Voici donc, 4 conseils si vous désirez investir dans des oeuvres d’art et les faire contribuer dans votre patrimoine.

1.La qualité primera toujours sur la réputation

Il ne faut jamais acheter une oeuvre d’art en considérant uniquement la popularité ou la réputation de l’artiste. Une mauvaise peinture sera toujours difficile à revendre, peu importe sa provenance. Une oeuvre de qualité en revanche trouvera toujours un repreneur.

2.Pondérer ses choix et se fier à son instinct

Il s’agit tout d’abord de cultiver et d’affiner ses goûts. Vous aurez beaucoup de choix à faire. Vous aurez à évaluer le pour et le contre. Au final, il vous faudra apprendre à suivre votre instinct. Les expériences engrangées lors de votre parcours, vous aideront graduellement à maîtriser ces situations. Si vous sentez que vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à demander.

Quand il s’agit de faire l’acquisition d’une oeuvre d’art, il y a plusieurs paramètres, souvent très spécifiques à observer. Par exemple, dans le cas d’une peinture, on examine souvent si l’oeuvre en question est l’un des bons modèles de l’artiste. On vérifie en outre si l’oeuvre est en bonne condition et finalement on examine les coûts d’un probable recadrage et même l’endroit où il sera accroché. Un investisseur en art se doit de penser sur le long terme. Il vaut mieux acheter le meilleur de ce que vous pouvez vous offrir qu’acquérir plusieurs modèles médiocres d’une dizaine d’artistes.

3. Attention aux ventes en liquidation !

Si vous achetez pour investir, méfiez vous de l’attrait des ventes en liquidation. En effet, les oeuvres issus de ce genre d’exposition, n’offrent aucunes garanties sur le long terme. Les tendances changent constamment. Si vous envisagez d’acquérir une collection, les résultats des dernières ventes aux enchères vous donneront une excellente indication quant au meilleur moment  de miser sur un artiste en particulier.

4. Savoir identifier de la bonne qualité

Une oeuvre de bonne qualité résistera à l’épreuve du temps et aux différentes tendances. L’art est avant-tout un savoir-faire. Il faut savoir identifier les différentes techniques et étudier le sujet consciencieusement. Pour réussir dans l’art, l’investisseur doit pouvoir reconnaître facilement l’oeuvre d’un artiste sans avoir à regarder une signature. La condition d’une oeuvre est toute aussi importante. Si elle possède toujours son cadre d’origine, elle sera encore plus précieuse.  

En résumé, malgré l’état d’un marché assez inconstant, il existe plusieurs paramètres qui peuvent, du moins, vous assurer de la bonne gestion de ce genre de patrimoine. L’expérience engrangée, votre niveau d’expertise et l’accompagnement par des professionnels du milieu joueront forcément un rôle. Ils vous aideront en effet à savoir déceler les meilleurs oeuvres des médiocres et à identifier les moments propices pour effectuer une transaction.

Mon investissement en vin Mon investissement en scpi Mon investissement en stootie
Je me nomme Nicolas Peycru. J'ai la trentaine. Après un magistère de Finance à Paris Dauphine et MBA à la Washington University, j'ai commencé ma vie active dans le conseil en stratégie. Par la suite, je suis retourné à mes premiers amours en devenant conseiller en gestion de patrimoine, puis j'ai créé avec 2 associés mon propre cabinet Euodia Finance. Mon quotidien se résume donc à trouver des solutions d'investissements pertinentes pour mes clients. J'ai voulu au travers de ce blog mettre en avant des idées d'investissements originales (vin, containers, forêt, Floride…) ainsi qu'un bilan de mes propres investissements. Par ailleurs, je propose un bilan patrimonial gratuit et personnalisé à l'ensemble de mes lecteurs.
Google Plus    Twitter