Par Nicolas // Immobilier

Fintech et placement immobilier

Laisser un commentaire
Fintech et placement financier

Fintech et proptech deviennent de plus en plus impliquées dans le placement immobilier

Connaissez-vous les proptech ? Ces nouvelles startups connaissent une popularité grandissante, mais se développent dans le contexte d’un marché qui en est encore à ses balbutiements. Dès lors, on peut se poser la question de leur avenir dans un secteur très concurrentiel et des avantages qu’auraient ces proptech, entièrement dédiées à l’immobilier, par rapport aux fintech généralistes.

Le terme « fintech » est prépondérant dès lors qu’on parle d’innovations technologiques dans le placement immobilier. Il n’est pas rare que les deux sujets soient reliés dès qu’il s’agit de parler de l’évolution du secteur. Advize ou BrickVest sont des exemples de fintechs annoncées comme  des pionnières.  L’apparition du terme « proptech » (qui est la contraction des termes « propriété » et « technologie ») reflète cela. Perçues comme concurrentes des autres fintech en tant que moteurs d’innovation chez les startups, on peut se demander quelles sont leur capacité à s’imposer dans un domaine d’activité encore relativement frileux à l’usage des nouvelles technologies ?

Fintech, proptech : l’effet d’une tendance ?

Ajouter « tech » : c’est une tendance pour décrire l’usage de technologies innovantes, afin d’améliorer un domaine d’activité en particulier. Ainsi les termes comme edtech (éducation), medtech (médical) ou biotech (biologie) sont assez courants et accrocheurs. Si bien qu’à mesure que l’utilisation des nouvelles technologies se raccroche à des domaines d’activités plus spécifiques, de nouvelles appellations commencent à voir le jour.

Placement immobilier : un secteur réticent à se réinventer

Jusqu’à présent, le secteur immobilier était perçu comme assez conservateur avec parfois des services peu pertinents aux yeux de certains enfants du numérique (c’est ainsi qu’on appelle désormais les « digital native »). Les développements technologiques étaient minimaux. Les modalités d’acquisition et de reventes d’un bien ne changeaient globalement pas au fil des années. Aujourd’hui, les procédures habituelles n’apparaissent plus aussi rapides et économiques qu’avant, même si elles peuvent être pratiquées et soutenues par une industrie parfois réticente à se réinventer.

Or, le secteur de l’immobilier n’est pas resté statique ces dernières années et de nouveaux acteurs apparaissent aux côtés de ses représentants traditionnels. Les proptech existaient déjà sous la forme d’entités comme Zoopla et RightMove par exemple. Ces plateformes en ligne regroupaient acheteurs et vendeurs immobilier, la seule différence étant que ces sites n’étaient pas particulièrement exclusifs à l’immobilier et regroupaient d’autres produits. Investir dans l’immobilier de façon dématérialisé (ce qu’on appelle investissement pierre-papier) n’a rien non plus de nouveau. Les achats de parts de SCPI se font habituellement à travers un courtier spécialisé ou un conseiller en gestion de patrimoine indépendant (CGPI).

Quid de la fintech ou du proptech pour l’innovation dans l’immobilier ?

Pour revenir à la question initiale, on doit réaliser que l’émergence des proptech (c’est-à-dire des  fintechs spécialisées dans l’immobilier, et non pas généralistes) n’en est encore qu’à ses débuts. Nous assistons en effet à l’émergence de ces sociétés perturbatrices qui aspirent à changer de manière fondamentale la façon dont nous gérons notre patrimoine immobilier, mais elles ne sont pas toujours spécialistes de l’immobilier. Ces startups comptent bien se démarquer : Advize, lancée comme une fintech spécialisée dans l’assurance-vie sur internet en 2016 propose également de l’immobilier à acquérir en ligne. La plateforme en ligne d’investissement immobilier BrickVest (lancée en 2016) qui avait comme objectif la démocratisation du secteur, lance des recherches sur la blockchain, elle permet d’ores et déjà aux particuliers d’investir dans des solutions comprenant notamment de l’immobilier.

 

Fintech et le placement immobilier : un marché encore à ses balbutiements

Avec des startups telles que Property Partner qui développe le financement participatif et se lance dans la transaction de parts immobilières sur la place boursière, le marché évolue vite et on voit apparaître des acteurs spécialisés, même si ce type de marché est encore balbutiant. En effet, beaucoup d’éléments restent encore à être explorer. Certains parlent de l’inclusion de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle dans leurs services. Les prêts hypothécaires sont un autre aspect considéré par des sociétés telles que Trussle. Cette-dernière pense notamment à l’automatisation et aux développements de softwares pour faciliter les prêts. Les fintech et proptech jouissent aussi des avantages qu’on associe habituellement aux startups. En général, ces sociétés évoluent avec une bureaucratie limitée et dans un environnement de travail actif. Elles ont ainsi la possibilité d’expérimenter en matière de services et de produits, tout en ayant une flexibilité par rapport aux offres de paiement offertes à leurs clients. La possibilité d’investir à travers des solutions telles que le financement participatif contribue à les rendre populaires.

Au final, le seul nuage à l’horizon demeure la mise en place de hauts niveaux de régulations, afin d’augmenter la capital confiance auprès des utilisateurs. L’idée d’une fintech pour les placements immobiliers est certes attractive, mais encourager les éventuels clients à investir est une autre affaire. La réglementation n’est pas toujours adaptée là encore à une dématérialisation de l’investissement dans l’immobilier.

Mon investissement en vin Mon investissement en scpi Mon investissement en stootie
Je me nomme Nicolas Peycru. J'ai la trentaine. Après un magistère de Finance à Paris Dauphine et MBA à la Washington University, j'ai commencé ma vie active dans le conseil en stratégie. Par la suite, je suis retourné à mes premiers amours en devenant conseiller en gestion de patrimoine, puis j'ai créé avec 2 associés mon propre cabinet Euodia Finance. Mon quotidien se résume donc à trouver des solutions d'investissements pertinentes pour mes clients. J'ai voulu au travers de ce blog mettre en avant des idées d'investissements originales (vin, containers, forêt, Floride…) ainsi qu'un bilan de mes propres investissements. Par ailleurs, je propose un bilan patrimonial gratuit et personnalisé à l'ensemble de mes lecteurs.
Google Plus    Twitter